Nécessité

Le cataclysme qui s’était abattu sur notre chemin, laissait derrière lui un champ de ruines. Reconstruire ma vie n’était pas chose aisée. Au fil du temps je rafistolais un à un les morceaux. Mon père, quant à lui, avait douloureusement tourné la dernière page d’une histoire, et semblait ne pas vouloir entamer un nouveau livre.L’isolement dans lequel nous nous étions volontairement immergés après notre malheur, avait provoqué une mutation profonde et irréversible dans les rapports qui nous entretenions, avec les membres de ma famille maternelle. Le contact n’était pas totalement rompu mais les visites se faisaient de plus en plus rares, et avaient perdu la chaleur et la convivialité des réunions d’autrefois.

Je fondais secrètement l’espoir de retrouver un jour l’exquise sensation des moments heureux de cette époque révolue. Pour l’heure, il me restait de ma prime enfance, outre mes souvenirs nostalgiques, des albums photos, que je ne me privais pas de feuilleter, dès que le besoin s’en faisait sentir.

Maman étant par excellence, le sujet tabou dans notre maison, en grandissant l’ignorance dans laquelle j’étais laissé concernant sa vie, m’était devenu intolérable. Petit à petit j’avais oublié ses yeux, son sourire, l’intonation de sa voix. L’être de chair et de sang s’était effacé de ma mémoire pour devenir un mythe, une icône, la déesse que l’on idolâtre. J’éprouvais désormais la nécessité de connaître la femme qu’elle avait été, et je n’avais de cesse que les contacts avec les témoins vivants de son histoire ne se rétablissent.

Extrait du livre de mes mémoires 

Nos rapports avec le famille avaient considérablement changé. Nous n’allions plus à Pont Rousseau, et nos visites chez mes oncles et tantes se faisaient rares. Mon père ne recevait jamais personne à la maison, il ne voyait ses amis qu’à l’extérieur, plus exactement dans un des cafés du bourg qui à cette époque tenaient lieu de rencontres. Moi même je n’invitais pas les copains car je ne souhaitais pas qu’ils soient témoins du profond désarroi dans lequel notre maison avait été engloutie



Laisser un commentaire

WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie