Des jetons sur le tapis de la roulette

« J’ai devant les yeux le résultat de vote scanner, il n’est pas bien brillant. Sans conteste votre surrénale continue à grossir anormalement, il faut se rendre à l’évidence la maladie reprend du service. »

Nous nous étions préparés à entendre ces mots, mais le verdict était quand même bien difficile à digérer, et j’étais une fois de plus complètement assommé par cette indéniable cruauté de la vie. Chantal de son côté avait eu également beaucoup de mal à encaisser les propos du cancérologue et quelques larmes coulaient sur son visage.

Le professeur R m’avait invité à me déplacer du côté de son bureau pour regarder avec lui les images de mon scanner.

« Vous avez également un ganglion au niveau de l’aorte qui n’existait pas précédemment et qui vient assombrir un peu plus le diagnostic. »

Avant de quitter la maison pour nous rendre au CAC de l’espoir, j’avais pris soin de confirmer à Chantal l’existence d’une grosseur au niveau de mon épaule gauche, pour qu’elle ne soit pas surprise de me l’entendre dire, lors de mon entretien avec le docteur R.

Je n’avais fait que de lui confirmer ses doutes qui étaient nées quelques semaines plutôt, lorsqu’en en supportant notre fils aîné lors d’une rencontre sportive, elle avait par inadvertance heurté mon bras. Nous étions désormais tous les deux sur la même longueur d’onde, pour affronter la tempête qui s’annonçait.  

« Il faut que je vous montre aussi une anomalie au niveau de cette épaule. »

J’avais soulevé la manche de mon tee-shirt, et le praticien palpait à présent l’enflure qui s’y trouvait. En moins de trente secondes il avait identifié la tumeur, et nous avait ensuite fixés d’un regard qui ne souffrait aucune concession.  

« Avez-vous autres choses à me signaler ? »

Malgré le drame que j’étais en train de vivre, cette question m’avait porté à sourire.

« Non je n’ai rien d’autre à vous signaler, je trouve que la liste des mauvaises nouvelles est déjà assez longue. »

« Je suis bien de votre avis. »

Il faisait chaud, l’atmosphère était pesante, et nous nous ne passions pas un moment de franche rigolade. Une nouvelle fois ma vie était remise en jeu, comme des jetons sur le tapis de la roulette, il fallait espérer en ma chance. 

« Dans votre malheur il sera plus facile d’extraire un échantillon tumoral au niveau de votre épaule, plutôt que pratiquer une biopsie surrénalienne. Nous allons donc programmer un rendez vous auprès de l’une de mes collègues. »

Je ne comprenais pas pourquoi il effectuait un examen puisque le pronostic était sans surprises. Il m’avait expliqué qu’il voulait avoir confirmation d’une récidive du cancer initial, car il pouvait s’agir aussi d’un nouveau cancer. La réponse serait fournie en fonction de la comparaison des différentes données. 

« Comment s’effectuera l’opération ? »

Le prélèvement du tissu se fera sous guidage échographique, tout simplement. Une légère anesthésie locale vous permettra de ne pas sentir la douleur, lorsque la praticienne fera pénétrer l’aiguille dans votre bras. Je vais également vous faire effectuer une scintigraphie des os, et nous allons nous arranger pour caser ces deux examens dans la même journée. En fonction des résultats, nous fixerons un autre rendez-vous pour débuter votre traitement. »

Ce menu s’avérait gastronomique, mais les aliments difficiles à digérer, et pourtant il ne s’agissait point de se dérober. Il fallait remettre le compteur à zéro, oublier la période de répits que nous avions pu vivre, et qui nous avait donné bien des espoirs, se placer dans les starting-blocks, pour disputer et gagner la course qui venait de nous être imposée.

Comme à l’habitude, le plus difficile était de prendre le téléphone et de contacter les enfants qui nous attendaient avec une forme d’angoisse que l’on ne connaît que dans ces moments là.

Des larmes allaient couler, mais la maladie en avait fait couler bien d’autres, et elle n’avait pas dit son dernier mot.



WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie