Une totale ignorance

Lentement et précautionneusement le médecin appliqua un gel un peu froid sur ma peau, puis commença l’exploration de mes veines et artères. Il notait sur son ordinateur, le  résultat des différentes étapes de l’examen, et les anomalies éventuellement rencontrées (vitesses circulatoires, zones d’accélération, de turbulence, de ralentissement, ou d’interruption complète de la circulation). Sur l’écran de contrôle, j’apercevais des images, parfois colorées par flashs successifs dont je comprenais évidement pas le sens.  La machine émettait également des bruits bizarres que le praticien avait manifestement l’habitude d’entendre.  J’avais un peu froid et comme à chaque fois, ma peur du résultat engendrait une tension nerveuse que j’arrivais tout de même à contrôler.

« Bon j’en ai fini avec vous, vous pouvez vous relever. Je n’ai rien à signaler de particulier, je peux d’or et déjà exclure la phlébite, et l’examen dans son ensemble est normal. »

Tandis que j’étais en train de me rhabiller, le praticien rédigeait son rapport en deux exemplaires, l’un qu’il envoyait par courriel au cancérologue, et l’autre qu’il me demandait de remettre à mon généraliste lors de la prochaine visite.

« L’explication le plus plausible pourrait être la présence de cette tumeur à l’épaule qui en comprimant le système veineux, perturberait la circulation sanguine. »

L’explication ne semblait pas être 100% garantie, et la conversation ne se poursuivit pas davantage, car mon interlocuteur s’était déjà mis debout pour me conduire vers la sortie.

« Au revoir monsieur »

L’homme était pressé, je n’étais ni le premier ni le dernier de ces malades, il n’avait pas le temps de s’étaler sur mon sujet.

La secrétaire n’était pas occupée, elle avait saisi ma carte vitale.

«Est-ce que j’ai un dépassement d’honoraires ou autre chose à verser ? »

«Il n’y a pas de dépassements d’honoraires, vous n’avez donc rien à payer, vous êtes prise en charge  à 100%,  pour cause de longue maladie.»

« Ah ben merde alors, je ne m’en souvenais plus, c’est bien de me le rappeler »

Cette phrase je ne l’avais évidement pas prononcé, mais elle m’avait très fortement traversé l’esprit.  

Sitôt sorti de la clinique, je me rendis chez mon généraliste, car il était encore très tôt dans l’après-midi, et j’avais bien l’intention  de le rencontrer entre deux de ses patients, pour connaître son avis sur la question.

Le docteur C n’avait pas tardé à apparaître devant sa secrétaire, et il m’aperçut dans le couloir.

« Bonjour Joël, quelque chose de grave ? »

« Non j’arrive de la clinique et j’aimerais que vous lisiez ce courrier. »

Depuis le premier épisode de cette histoire, j’avais eu pour différentes raisons, l’occasion de rencontrer plusieurs fois mon généraliste, et à chaque fois l’œdème de mon bras ne l’avait pas fait plus flipper que mon cancérologue. Je ne comprenais pas cette relative indifférence de la par des médecins. S’ils n’étaient pas capables de diagnostiquer mon cas, je n’avais pas l’intention de leur en tenir rigueur, mais qu’ils aient au moins l’honnêteté de l’admettre plutôt que d’être sourd à mes appels.

« L’examen ne révèle rien d’anormal »

Le généraliste ne m’apprenait rien.

« Dîtes moi, vous avez été ouvert à hauteur de l’omoplate gauche lors de votre opération du poumon ? »

« Oui c’est exact.»

Mon interlocuteur ne s’allongea pas davantage.

« Bon et bien nous allons continuer à surveiller le phénomène de très près, et on verra par la suite quelle position adopter. Au revoir Joël à bientôt » 

Le docteur C m’avait laissé choir en prononçant cette dernière phrase, d’autres clients l’attendaient. »

J’étais resté au beau milieu du hall d’entrée comme deux ronds de frite, je n’avais plus qu’à remonter dans ma voiture, et faire ce que l’on m’avait dit de faire, observer, attendre et espérer.

Une aventure qui coûtait inutilement cher à la sécurité sociale, car je restais dans l’ignorance la plus totale des causes de mes difficultés du moment.



WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie