Propos teintés d’humour noir

Propos teintés d'humour noir dans Cancer du rein spectre-de-la-mort-1

 

 

spectre-de-la-mort-2 dans Cancer du rein

 

 

 

 

 

Je poursuivis cependant la conversation en ne déviant pas du sujet.

« Je suis inscrit sur un blog qui regroupe un certain nombre de malades qui sont atteints de la même pathologie que moi, et qui se soignent suivant les mêmes protocoles, au fil du temps il y a eu pas mal de déchets. »

La phrase était légèrement teintée d’humour noir, mais j’avoue que le mot déchet était assez mal approprié et qu’il  frôlait l’irrespect. »

« Comment ? » Manifestement mon interlocuteur  n’avait pas compris le sens de ma phrase, ou peut-être que mes propos l’avaient  légèrement interloqué.

«  Je disais que jusqu’à présent, parmi les membres de ce forum, nous ne sommes pas nombreux à être parvenus  à survivre au-delà de huit ans. Arrivez-vous à guérir quand même quelqu’un ? »

Sa réponse fut très hésitante et un tantinet gênée

« Rarement ». 

« Mais vous y parvenez quand même ? »

Sa réponse fut encore plus hésitante, et carrément embarrassée. »

« Très rarement »

Il valait mieux ne pas continuer, car je crois bien qu’il aurait fini par me dire pas du tout, et je me refusais d’entendre ces mots.

Restait un sujet à aborder, et le médecin ne pouvait guère m’apporter de nouveau en ce domaine, il me le fit vite savoir.

« Bon j’ai envoyé un courriel au professeur D, suite à notre entretien précédent, mais je m’aperçois que je n’ai toujours pas de réponse. »

Je ne comprenais guère comment les médecins fonctionnaient au CAC de l’espoir, et je n’avais pas l’intention de m’y attarder, simplement j’étais étonné, voir même légèrement contrarié de constater que monsieur R découvrait seulement ce jour que mon dossier n’avait pas avancé d’un chouia. Je ne doutais point que les cas les plus urgents fussent traités sans attendre, car dans le cas contraire, il y aurait matière à s’inquiéter.

Nous avions à ce stade de l’entretien plus qu’une seule chose à faire, établir la liste des médicaments qui me seraient nécessaires pour aller jusqu’à mon prochain rendez-vous.

« Quand est-ce que vous recommencez votre traitement ? »

« Lundi prochain. »

Le praticien consulta le calendrier, et calcula le nombre de semaines qui me sépareraient d’un nouveau voyage en ce lieu.

« Je vous propose de revenir le 18 janvier, par-contre je serais absent ce jour là. Ça ne vous gêne pas de voir un autre oncologue. »

« Non absolument pas, j’ai déjà eu l’occasion de voir madame B. »

« Normalement vous auriez dû passer un scanner, mais je vous propose de le différer au mois suivant. »

« Oui absolument, je suis même plutôt content de cet report d’examen. »

Nous quittâmes son bureau, pour rejoindre celui de sa secrétaire, et comme à chaque fois j’attendis de récupérer ordonnance et convocation.

« Dîtes donc N, je n’ai pas reçu de réponse de monsieur D, concernant le dossier de monsieur Gautier. »

« Ok je le note et je vais relancer son service. »

« J’ai un problème monsieur R, madame B ne pourra pas recevoir monsieur Gautier le 18 janvier, son agenda est saturé. »

« Essayez de voir avec le docteur V. »

« Ça ne vous dérange pas j’espère, de toute façon la secrétaire se sera moi, à moins que vous ne vouliez pas me voir. »

« Mais si, mais si je vous aime bien, et puis le docteur V me conviendra parfaitement. » Sans scanner et pour un simple renouvellement de traitement, je ne voyais aucune raison de refuser.

Mes propos avaient fait sourire tout le monde, et à présent nous prenions congé avant de reprendre la route, avec la perspective de passer les fêtes sans revoir les blouses blanches d’ici là.

 

spectre-de-la-mort-4spectre-de-la-mort-3

 



Laisser un commentaire

WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie