Zones d’ombres

 

Zones d'ombres dans Cancer du rein surprise

« Le courrier nous dit que l’échantillon que l’on vous a retiré ne contient aucune trace de cellules cancéreuses, peut-être que l’examen n’a pas été fructueux et que le professeur D n’a pas piqué au bon endroit, à moins que la tumeur soit nécrosée. »

Ce bilan était tellement inattendu que je restais scotché sur mon siège incapable de prononcer le moindre mot. Pourtant les questions ne manquaient pas, simplement mon cerveau était complètement inhibé. L’évènement était d’une très grande importance pour moi, mais l’oncologue qui ne me connaissait pas, n’attendit pas que je me remette de mes émotions, et ne tenta pas non plus de réveillé mon esprit, en suscitant ma curiosité. Nous passâmes donc à un autre sujet. 

 « En ce qui concerne vos médicaments habituels, en dehors du Sutent, de quoi avez-vous besoin ? »

« Pas autre chose que de l’Eusoméprazole pour mon estomac. »

« Pas de Lévothyrox ? »

« Non je vois bientôt mon généraliste, et c’est lui qui me suit pour la thyroïde. Le docteur R avait été obligé la dernière fois  de me prescrire un nouveau dosage du produit, car les résultats de ma prise de sang le nécessitaient. »

« Votre prochain scanner est fixé au vendredi 1 mars. »

L’oncologue me fixa dans les yeux pour constater une éventuelle réaction de ma part, mais comme je ne fis aucun commentaire, il m’invita à passer dans le bureau de la secrétaire.

Comme d’habitude N était là pour réceptionner ordonnance et convocations sur son imprimante que le médecin signa avant de prendre congé de nous.

« Savez vous si je passe le scanner au CAC de l’espoir? »

« Non malheureusement, il faudra vous rendre une nouvelle fois aux CA. »

La procédure devenait habituelle, il fallait bien que je m’y fasse, et d’ailleurs je commençais également à me familiariser avec le personnel de cette même clinique, aussi la réponse de N ne me contraria guère.

Il n’était pas bien loin de midi quand nous arpentâmes le couloir jusqu’à l’ascenseur pour rejoindre la cafétéria, où nous avions l’intention de prendre un petit encas avant de refaire la route en sens inverse. Le chocolat bien chaud qui fumait, laissant échapper son délicieux arôme, ainsi que les petits gâteaux qui l’accompagnaient, nous récompensaient d’un début de journée, bien tourmentée. A l’extérieure l’esplanade du centre anticancéreux n’était qu’une patinoire, et il continuait toujours à pleuvoir.

Dans ma tête les explications très approximatives du médecin commençaient à décanter. Certes nous étions agréablement surpris de ce que nous avions entendu, mais bien des zones d’ombres restaient encore à éclaircir. Le praticien m’avait parlé d’une tumeur nécrosée, je supposais que le mot nécrose voulait dire cellules asséchées ou mortes, mais j’en étais pas sûr, d’autant que le professeur D m’avait quant à lui laisser entendre que son aiguille avait piqué dans une masse profondément vascularisée, saignante, et donc pour moi forcément active. Tout ceci se mélangeait dans mon esprit et méritait des précisions que je n’avais pas été capable de demander. Pour l’heure j’avais plutôt tendance à vouloir verser dans un optimisme prudent. De toute manière ce que j’avais entendu était bon à prendre, et allait à n’en pas douter contribuer à renforcer mes forces psychologiques, en attendant de passer mon 37ème scanner. 

L’intervention de la direction départementale de l’équipement, avait atteint son but, car la réaction chimique du sel sur la neige avait redonné à l’asphalte sa couleur bleu-gris d’origine. Certes la chaussée était encore très humide, mais l’indescriptible pagaille du matin était déjà à ranger dans la catégorie des souvenirs. De plus l’heure du déjeuner faisait que le trafic routier sur le périphérique était plus que fluide, aussi notre retour à la maison ne dura pas plus longtemps qu’un trajet  habituel.

surprise-1 dans Cancer du reinsurprise-2



WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie