Armure de chevalier

 

armure de chevalier

Reprendre le cours de ma vie, comme j’avais si bien su le faire après les bons résultats d’un examen, durant toutes ces dernières années, n’était plus quelque chose d’évident. Le traumatisme postopératoire, ainsi que pas mal de choses qui trottinaient dans ma tête, marquaient de leur empreinte mon esprit, me faisant perdre par la même, pas mal de mon assurance. De plus, la pluie avait évincé bonhomme hiver, s’abattant de manière quasi incessante sur nos campagnes. Elle nous imposait un régime totalitaire, et me privait bien plus que de coutume, de mes sorties journalières. L’exercice physique me manquait et faute de mouvements j’avais bien du mal à me débarrasser de mes ankyloses du matin. En fait je me sentais rouillé, et mon corps était lourd à porter, comme si j’étais revêtu de cette armure que les chevaliers arboraient fièrement autrefois, lors de leurs combats.

Cette humidité ambiante ne favorisait pas non plus ma guérison au niveau des cervicales, j’étais d’ailleurs de moins en moins sûr d’être un jour totalement libéré de cette entrave douloureuse. Pourtant je continuais à faire confiance à l’ostéopathe qui m’avait redonné un peu de souplesse dans mes mouvements, notamment la nuit où je trouvais beaucoup plus facilement une position apaisante pour dormir. Justement en ce lundi 20 janvier, alors qu’il pleuvait toujours sur nos têtes, madame B m’attendait pour une seconde séance de manipulations de mon système musculo-squelettique. Je n’attendais pas de la part de la praticienne qu’elle accomplisse un miracle, mais je fondais quand même beaucoup d’espoir pour que mon état continuât de s’améliorer. Il n’était pas déraisonnable de penser qu’elle faisait bien son travail, car je ressentais effectivement de plus en plus de souplesse dans mes mouvements. Elle m’avait mise en garde cependant concernant la fragilité qui resterait la mienne spécifiquement  au niveau du thorax, en raison de mon ablation  partielle du poumon gauche de 2005, et généralement à cause de mes nombreuses opérations et traitements lourds qui avaient fragilisé mon anatomie.

 

Le bonheur devrait être un droit pour tous les habitants de cette planète, mais en fait en la matière,  il n’y a pas pire injustice

J’aurais aimé donner le feu vert de ma naissance à condition d’être l’auteur des différents chapitres qui ont composés l’histoire de ces soixante années passées de ma vie, le bonheur y aurait justement tenu une place prépondérante. Le livre n’aurait pas été des plus originaux, il n’aurait sûrement pas passionné grand monde.

Malheureusement je n’ai eu ni la maîtrise de venir ou non au monde, ni celle de choisir mon destin.

Dès mon premier souffle,  l’être suprême, puisqu’il faut le dénommer ainsi, a pris  les commandes de mon futur, et n’a pas aimé l’idée banale de ce qu’aurait pu être  mon récit, il a entrepris d’écrire  ma biographie, d’une autre manière.

Parfois il s’est amusé à ne modifier que des mots, parfois il a pris sous son autorité de supprimer des pages entières, pour imposer au final son propre scénario, dont bien peu d’acteurs de ce monde auraient aimé interpréter le  rôle qu’il m’avait attribué.

Certes dans mon existence il y a eu de nombreux moments de ciel bleu, il n’est pas ici besoin de les nommer,   mais pour chaque rayon du soleil, combien a-t’il fallut subir de jour de pluie.

Pourtant cet être suprême, je ne lui en veux pas, je le respecte, je crois même que je l’aime. Simplement je souffre spirituellement de son silence, je souffre aussi de ne pas être en mesure de comprendre ses intentions. Cherche-t-il à me punir de je ne sais quel blasphème dont j’aurais été l’auteur, cherche-t-il par méchanceté gratuite  à faire de moi un simple pantin dirigé par le bon vouloir de ses mains, j’espère profondément que non, mais le mystère reste entier.  

                                                                                              J Gautier

 

armure de chevalier 2

 



WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie