Décembre 2004, décembre 2016

 

syyyyell

Voilà ce que furent en 2008, les toutes premières phrases d’introduction, de mon blog : Mon cancer du rein.  

 

Chers tous

 

C’est une conséquence du progrès que d’entretenir l’appétit du futile en variant son menu, les pays riches vibrent bien trop souvent pour des choses qui n’en valent pas la peine, au détriment de celles qui méritent que l’on s’y attarde.

L’homme nait avec plusieurs cartes maîtresses en main, dès son plus jeune âge, mais  il sait que la vie est un jeu, et qu’il faudra perdre un jour la partie. Avant d’être vaincu, il peut cependant gagner bien des manches, en préservant par exemple le plus précieux mais le plus vulnérable de ces trésors, sa santé.

Malheureusement ce même homme pêche trop souvent par insouciance ce qui fait que ce capital est bien mal gardé.

C’est ainsi qu’aussi soudainement qu’un orage, un drame, qu’il aurait souhaité ne jamais connaître, survient en plein milieu de sa vie réduisant à néant l’être qu’il était, et qu’il ne sera plus.

Combattre l’adversité ramène l’individu aux choses essentielles, tandis qu’un chemin sans entrave, ne fait que de l’en éloigner.

La société matérialiste qu’il côtoyait, se caractérisait jusqu’à présent par une surabondance d’informations, ne pas confondre l’accessoire du fondamental n’était pas de ses priorités, le malheur le ramène à la raison. Il n’emploiera plus le temps qui reste à s’attacher à des superficialités.

 

 

Le mot anniversaire n’est pas très approprié dans de telles circonstances, mais existe-t-il  un autre terme pour le remplacer, lorsqu’il s’agit de se remémorer une date fatidique, celle du 2 décembre 2004 où tout vacilla autour de moi.

La prochaine journée mondiale consacrée à la lutte contre le cancer est fixée au 4 février 2017, mais il n’est jamais trop tôt pour se rappeler la virulence de ce fléau qui touche toutes les familles de près comme de loin.

En février 2008 un peu plus de trois ans après avoir débuté la lutte contre un ennemi tout autant sournois que cruel, j’ai décidé d’écrire un livre témoignage sur mon combat au quotidien. J’ignorais à ce moment-là  qu’il atteindrait les 549 pages d’un long récit ponctué de larmes, de joies, de doutes, mais aussi d’espérances. Il me fallut composer des heures durant devant mon ordinateur pour exorciser mon état d’esprit, au fur et à mesure de l’évolution des évènements.   

Aujourd’hui donc 2 décembre 2016,  il y a 12 ans jour pour jour que mon destin prit des chemins tortueux. Je veux ce message rempli d’espoir, et je l’adresse à tous ceux ou à toutes celles qui seraient tentés de baisser les bras face à l’adversité.

Rien n’est jamais gagné d’avance, mais rien n’est jamais totalement perdu non plus, il faut croire à la vie malgré les épreuves, et autant se faire que peut ne pas abandonner le combat. L’exercice n’est certes pas des plus faciles, mais relever le défi peut valoir le coup.  

 



WEIGHT WATCHERS ET BIG MAMA... |
Manon Pepin - Massage suédois |
Alimentation et grossesse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | lamaladiedalzheimer
| Info Sante 76
| Vivre sa vie